LE PRESIDENT MACKY SALL À TOUBA : LES ENSEIGNEMENTS D’UNE VISITE À PORTÉES MULTIPLES par Khadim NDIAYE

CONTRIBUTION
LE PRESIDENT MACKY SALL A TOUBA : LES ENSEIGNEMENTS D’UNE VISITE A PORTEES MULTIPLES

La dernière visite du Président Macky SALL à Touba coïncidant avec la rencontre que le Khalife a organisé avec l’ensemble des représentants des concessions pour l’officialisation d’un nouveau code de conduite pour la ville sainte, a fait couler beaucoup d’encre et de salive pour deux raisons fondamentales : perte de Touba lors des dernières élections présidentielles et sa longue absence depuis sa réélection.

En ma qualité d’habitant de la ville sainte de Touba, je vous livre quelques enseignements de cette visite qui revêt plusieurs dimensions à caractère religieux, social, économique et politique.

En effet, devant l’assemblée, le Khalife général des Mourides a clairement fait part du soutien qu’il avait apporté à Monsieur le Président de la République lors des élections présidentielles en le confiant exclusivement à Serigne Touba pour sa réélection à la tête du pays. Il terminera son discours en priant personnellement pour un Sénégal de paix avant de solliciter officiellement du Président son soutien et son accompagnement pour la mise en œuvre adéquate du nouveau code de conduite adopté à Touba.

Tout d’abord, à mon avis, lorsque le Khalife s’implique personnellement pour la réélection du Président de la République et affirme en substance qu’il ne pouvait agir autrement en raison du soutien permanent que ce dernier n’a cessé de lui apporter dans l’action de grâce qu’il rend à Dieu et à Serigne Touba , il montre implicitement la voie à suivre pour les disciples de Serigne Touba à l’endroit de toute personne qui œuvre pour le Fondateur du Mouridisme.

Nul n’ignore que les nombreuses réalisations du Président Macky SALL pour la ville sainte de Touba ne sont plus à démontrer car étant une réalité palpable, indépendamment de l’excellence des relations qu’il a toujours entretenues avec le Khalife. Je n’en veux pour preuve que l’autoroute « Illa Touba », un joyau infrastructurel de haute qualité qui a fini de transformer positivement le vécu des usagers qui l’empruntent. En tout état de cause, des personnes comme moi peuvent aisément savourer le gain en temps obtenu comparativement à la route nationale où l’on pouvait faire facilement cinq heures heures de route , compte non tenu, de la sécurité, du confort ainsi que des économies en terme de carburant qui pourraient contrebalancer les frais liés au péage.
Je pourrais en dire autant dans les autres domaines notamment sur le plan de l’assainissement et des infrastructures routières réalisées au niveau de la ville de Touba. C’est dire tout simplement que le Président a beaucoup fait pour Touba, en atteste cette marque de reconnaissance que le Khalife a voulu lui témoigner en s’impliquant personnellement pour sa réélection.

Dès lors, nous autres habitants de Touba, devrions nous être toujours à la traîne en refusant de lui accorder une victoire à l’issue de toutes les élections qui se sont passées depuis qu’il est à la tête de ce pays ?

La réponse à cette interrogation est forcément négative en ce sens que Touba et sa population doivent rendre au Président SALL la pièce de sa monnaie et être en phase avec le Khalife, en n’acceptant plus sa défaite à Touba lors des prochaines échéances électorales. Pour cela, j’en appelle au sens de la raison mais aussi et surtout à la rétribution nécessaire en contrepartie de tout acte de bienfaisance, qui constitue l’une des valeurs essentielle de la religion musulmane.

Par ailleurs, nous devrons aussi nous conformer au nouveau code de conduite auquel le Khalife attache du prix au point d’inviter l’Etat à l’accompagner pour sa réalisation effective allant même jusqu’ à affirmer que cela constitue aujourd’hui le meilleur service que l’autorité peut lui rendre.

En dernier lieu, en priant pour la paix et la cohésion nationale, le Khalife a voulu à mon sens, inviter tout un chacun à promouvoir le culte de la paix, du pardon et à s’abstenir en conséquence de tout acte de nature à semer le désordre et le chaos dans le pays.

Par Khadim NDIAYE
Commissaire aux Enquêtes économiques