Saint-Louis et Cayar : Frank Timis vend les 30% qui lui restaient

Frank Timis n’a plus aucune parcelle des gisements Saint-Louis offshore profond et Cayar offshore profond. Selon Source A, l’homme d’affaires franco-roumain a vendu les 30% des parts qui lui restaient sur ses sites.
Le journal précise que l’opération a eu lieu la semaine dernière et que l’acquéreur principal est BP, qui a pris 25% supplémentaires alors qu’elle détenait déjà les 30% cédés par Kosmos.
La compagnie britannique devient donc désormais l’actionnaire majoritaire des deux gisements avec 55%. Kosmos garde 30% et Petrosen 10%.
Un détail intrigue Source A : les 5% restants (sur les 30% de Timis) ont été attribués à une compagnie dont l’identité n’a pas été révélée.
Dans tous les cas, l’opération est conclue en pleine polémique BBC. Dans un reportage intitulé « Scandale à 10 milliards de dollars », la chaîne britannique pointe des versements suspects entre Petro-Tim et Bp lors de la cession des permis en questions. Un dossier qui a provoqué un séisme au Sénégal et dans lequel Aliou Sall, frère du Président Macky Sall, est éclaboussé.