Affaire Aliou Sall : Alerte de Guissé Pene!!!

Ma réflexion sur le reportage de BBC et ses conséquences dans une stabilité enviable.

Je précise que je ne suis pas un spécialiste du pétrole mais un sénégalais patriote qui, peut être voit venir un danger auquel son silence serait coupable.
Ce n’est pas un secret que aucun pays au monde ne peut avoir de paix tant que des gros intérêts économiques attisent ces pays dit puissants dont les puissances sont entrain de se désintégrer face à des crises économique résultante de toutes exploitations de leurs ressources.
Des pays comme la Libye, le Nigeria sont des exemples caractéristiques pour valoir une réflexion globale sur cette mane porteur de sang.
Parce qu’avec le gaz naturel, qui lui est souvent associé, il couvre les deux tiers de la demande énergétique mondiale, le pétrole est une matière première stratégique de première importance qui satisfait à lui seul 40 % des besoins en énergie de la planète.
Il présente de plus une particularité fondamentale : c’est la source quasi unique de carburants pour les voitures, les camions et les avions. Sans pétrole, l’activité économique s’arrête, les armées sont paralysées. Le pétrole est donc une ressource vitale pour les États, et peut être en cela un enjeu potentiel de guerre. C’est enfin un élément important du commerce international : la production annuelle de pétrole représente entre 350 et 700 milliards de dollars, soit entre 20 et 40 % du PNB d’un pays comme la France
Nous sénégalais ne sont pas moins intelligent que le reste du monde et nous n’avons aucun droit de léguer à nos petits enfants cette désunion et cette manipulation de l’occident pour assurer leurs enfants au détriment des nôtres, qui eux devrions se retrouver face à face les armes à la main.
Nous ne sommes pas amnésique au point de savoir que le pétrole est la
matière première indispensable source de conflits et de guerres

Depuis le tout début du XXe siècle, le pétrole est devenu une donnée essentielle de la géopolitique.
La dépendance des pays développés envers cette matière première est telle, que sa convoitise a déclenché, ou influé sur le cours de plusieurs guerres.
Les guerres civiles sur fond de gisement pétrolier ne se comptent plus.
Aujourd’hui, un tiers des guerres civiles ont lieu dans des pays producteurs de pétrole contre un cinquième dans les années 1992.
Si cela ne fait pas peur nous devrions nous poser la question : qu’est ce que nous voulons pour notre pays.
Dans l’intérêt général le patriotisme doit briller de mille feux sous une unique bannière, après nous pourrons régler les problèmes de divergences entre nous.
Chers professionnels du pétrole, chers politiciens, chers analystes, chers journalistes, chers citoyens il est temps d’arrêter, le Sénégal nous importe tous ou devrait nous importer tous. Méfions nous de l’occident qui serait prêt à brûler notre pays. Asseyons nous autour d’une table et discutons entre nous sans ingérence.
L’Angleterre qui en 1940 avait bombardé Dakar et Rufisque et qui aujourd’hui envoie ses médias faire des enquêtes sur un pays qui n’a aucun intérêt dans sa politique de développement peut elle être un partenaire crédible ?
L’Europe a fermé ses portes aujourd’hui à tout les africains pourquoi ? Et pourquoi devrions nous lui faire aveuglement confiance maintenant ? Les pays n’ont pas d’amis mais seulement des intérêts.
Chers compatriotes, cher pouvoir, chers opposants et partis d’opposition ne nous laissons pas à la merci de ces prédateurs.
Merci lire et de me comprendre.
Guissé Pene