Aïda Mbodji : « si celui qui avait l’habitude de dire non, dit oui, il doit être entendu… »

Aïda Mbodji, membre de l’opposition, a dit apprécier le dialogue national lancé ce mardi matin au palais de la République. « Si celui qui avait l’habitude de dire non, dit oui, il doit être entendu, et j’ai dit oui», a dit l’ancienne ministre de Wade.

Aïda Mbodji a félicité le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, qui, a-t-il dit, a invité tous les partis politiques. Toutefois, dira-t-elle, « il y a des partis qui ne sont pas là, parce que peut être, ils n’ont pas reçu les gages nécessaires, je demande à les faire rejoindre ce dialogue, et je crois que Famara Ibrahima Sagna que vous avez choisi, peut arriver à cela ».

Sur un autre ton, Aïda Mbodji a demandé la libération de Khalifa Sall et le retour de Karim Wade au Sénégal. Elle a aussi invité le chef de l’Etat à œuvrer à assurer la sécurité des enfants, notamment les jeunes filles victimes de viol.