Vatican : Le pape François ne frime pas, il vend sa Lamborghini aux enchères

Est-ce qu’on peut imaginer le pape François en train de faire le tour du Vatican au volant d’une flambante Lamborghini à fond la caisse ? Non, jamais de la vie ! Pourtant, il aurait pu oser puisque le souverain pontife est bien propriétaire d’une telle voiture de luxe. Il l’a reçue en cadeau (le bienheureux) de la part du prestigieux constructeur automobile italien en novembre dernier.

La « marque de fabrique » de ce pape est au contraire l’humilité et sa proximité avec les plus démunis et les plus persécutés dans le monde. Alors, la Lamborghini est restée dans un garage du Saint-Siège, en attendant une bonne occasion de la vendre, justement au profit d’associations caritatives et d’ONG. Ce jour est arrivé : profitant du Grand Prix Historique de Monaco qui se déroule dans la principauté, une mise aux enchères est organisée par la grande maison Sotheby’s ce samedi au Grimaldi Forum.

Signée et bénie, un exemplaire vraiment unique !

View image on Twitter

Pour les amateurs, sachez qu’il s’agit d’un modèle Huracan RWD Coupé. Le plus, c’est que le véhicule a été réalisé spécialement aux couleurs du Vatican, en blanc avec des bandes dorées. Et ce n’est pas tout ! Le pape argentin a écrit son prénom en italien, « Francesco », sur le capot. Le futur conducteur ou la future conductrice pourront également se sentir protégés car la Lamborghini a été bénie par le saint-père.

Au profit des Irakiens persécutés par le groupe Etat islamique

Le puissant engin est le numéro 161 sur le catalogue de vente. Le Vatican espère en tirer une forte somme, entre 300 000 et 500 000 euros. La plus grosse partie sera dédiée à la reconstruction de logements et de lieux de culte chrétiens détruits par le groupe terroriste Etat islamique dans la vallée de Ninive, en Irak. Le reste de l’argent ira à trois ONG, notamment au Groupe International Chirurgiens Amis de la Main qui envoie des médecins opérer des patients dans les pays défavorisés, particulièrement en Afrique.

En 2014, le pape François avait déjà renoncé à devenir un « biker » en enfourchant une splendide Harley-Davidson que la fameuse firme américaine lui avait aussi offerte. Mise aux enchères au profit de l’association Caritas Roma, la moto s’était envolée à 241 500 euros versés par un collectionneur européen. Non, le souverain pontife n’est décidément pas un frimeur. Aux limousines qui transportaient ses prédécesseurs, il a préféré une Papamobile modeste et écolo, une Renault Kangoo électrique.