Société : Voici Warda Attam, la femme mariée qui a accusé Tyco Tattoo de viol

Le célèbre tatoueur Djibril Ndiogou Diop est accusé de vi0l par une de ses clientes, une dame mariée nommée Warda Attam.
Placé sous mandat de dépôt en décembre, il attend son jugement en prison. L’affaire a été renvoyée à deux reprises pour non comparution de la partie civile.
La plaignante accuse le tatoueur d’avoir tenté de la vi0ler.
De la
Genèse des faits, raconte L’Observateur, Tyco devait lui faire un tatouage sur une fesse. L’intervention devait durer 1 h 30 et la cliente devait se présenter nue.
Aux enquêteurs, elle a confié : « Je suis restée à quatre pattes devant lui durant 1 h 30 minutes. À un moment donné, j’ai senti qu’il a tenté de me p… » Ajoutant que Tyco était torse nu, avec comme unique vêtement un caleçon.
Le tatoueur nie les faits et soutient qu’il avait enlevé son t-shirt pour éviter de se salir avec l’encre.
L’Obs rapporte que prise de panique, la dame se relève, se rhabille et s’en ouvre à l’ami de son mari, un certain Ama Dème, qui l’attendait dans une autre pièce de l’atelier de Tyco. Dème fait un scandale et en vient aux mains avec le tatoueur.
L’affaire atterrit à la police. Le journal rapporte que Dème déclara avoir perdu dans la bagarre 100 mille francs Cfa que la famille de Tyco a accepté de rembourser.
Les deux parties voulurent finalement régler l’affaire à l’amiable, mais les enquêteurs leur feront savoir que le procureur était déjà entré dans la danse et qu’à partir de ce moment, il n’est plus possible de freiner la machine judiciaire.

Commentaires fermés.