Serigne Bass Abdou Khadre interdit à Serigne Modou Bousso Dieng de…

 

SABOTAGE DE LA VISITE DU PRÉSIDENT À TOUBA – Serigne Bass Abdou Khadre interdit à Serigne Modou Bousso Dieng de déranger l’hôte du Khalife Il avait fini de confectionner des banderoles et de recruter des jeunes chargés de les brandir au passage du cortège. Il avait aussi fini de prendre langue avec des hommes politiques de l’opposition qui lui avaient promis soutien en dépêchant leurs militants le 25 octobre prochain à Touba.

Son plan de sabotage était bien ficelé et comportait d’autres aspects jusque-là laissés secrets. Son objectif n’était ni plus ni moins que de perturber comme jamais la visite pré-magal du Président Macky Sall à Touba. Il, c’est Serigne Modou Bousso Dieng. Le leader politique et tête de file de l’association des jeunes Chefs religieux du Sénégal était visiblement animé de la ferme volonté de réserver un mauvais quart d’heure à la délégation Présidentielle lors du périple traditionnel déroulé à chaque veille de Magal par le Chef de l’État. Mis au parfum du complot, Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre s’est montré formel et catégorique vis-à-vis du marabout homme politique.

Et c’est au téléphone alors qu’il se trouve à l’étranger que le Chef religieux lui a fait savoir qu’il n’était question pour personne de saboter la visite de l’hôte du Khalife Général des Mourides. Serigne Modou Bousso Dieng qui s’en est ouvert à Dakaractu, déclare solennellement qu’il renonce à son entreprise politique. » Il m’a donné l’ordre de ne pas saboter la visite de l’hôte du Khalife Général des Mourides. J’en prend acte. Je suis un talibé mouride et son ndigël, pour ce qui le concerne, ne diffère en rien de celui de Serigne Mountakha Mbacké.

Par conséquent, je me plie entièrement, mais je reste convaincu que Touba ne jouit pas d’une grande considération de la part du Président Macky Sall. Au vu de ce que cette cité représente au plan religieux et en terme de population, elle mérite plus d’égard et ce n’est pas le cas! » Serigne Modou Bousso Dieng, candidat déclaré à la prochaine Présidentielle a promis de renoncer à celle-ci, si Me Madické Niang venait à braver l’interdiction du Pds de ne laisser quelqu’un d’autre, en dehors de Karim, se présenter à l’élection présidentielle de 2019.