?>

Présidentielle 2019 : les nouveaux venus prennent la défense de Macky Sall

Certains anciens membres du parti démocratique sénégalais (Pds), de l’union des centristes du Sénégal(Ucs) et de Rewmi, sont décidés à en découdre avec tous ceux qui vont essayer de barrer la route au président Macky Sall pour les présidentielles du 24 février 2019.

Ces leaders se sont regroupés autour du « Rassemblement des libéraux engagés ». Ils ont mis en garde les opposants de Macky Sall en tentant de les discréditer un à un.

« Un maitre-chanteur comme Ousmane Sonko demeure un homme dangereux, qui ne mérite aucune attention. Et Idrissa Seck qui se croit le plus intelligent sur terre doit comprendre qu’il est désormais de la catégorie des poids plume », lance Fatou Thiam.

L’ancienne libérale n’a pas écarté Khalifa Sall et Karim Wade de ses critiques. A l’en croire, l’ex-maire de Dakar n’a « jamais nié sa culpabilité », depuis le début de l’affaire de la caisse d’avance. Quant à Karim Wade, « il a toujours été clair qu’il ne peut être candidat à ses élections, donc le Pds ferait mieux de chercher un autre avant qu’il ne soit trop tard », martèle-t-elle.

Dakarmatin