Cisse Lô prévient les opposants: «S’ils sortent encore, on va les mettre en prison »

La marche de l’Opposition continue de faire l’objet de débats. Venu prendre part à la cérémonie de collecte de parrainage organisée, hier, par le ministre conseillé Abdoulaye Ndour, Cissé Lô a également abordé la marche de l’opposition.

A l’en croire, Omar Sarr et Cie ont fui. « J’étais au café de Rome, je suis allé voir au niveau des barrières et j’ai vu tous ces gens fuirent. J’avais dit que s’ils viennent là-bas pour contester contre les décisions de justice, on va les mettre en prison.

Ce n’est pas un droit de contester une décision de justice, nous sommes dans un pays de droit et l’Assemblée a fait les lois qui ont fait qu’il y ait des juges. Il faut respecter les décisions de justice et prendre un peu d’hauteur. On ne peut pas s’acharner sur des choses, faire ce qu’on veut, mettre le désordre dans le pays pendant que les juges ont rendu un jugement. Donc, l’Etat prendra ses responsabilités avec rigueur.

S’ils ressortent, on va les mettre en prison, c’est simple ». Par ailleurs, la commune de Yoff, derrière le ministre conseiller Abdoulaye Ndour, a lancé, hier, sa campagne de collecte de parrainage.

Devant ses partisans, l’ex Dage à la présidence a soutenu que « cette présence massive de la population montre que les lendemains sont extrêmement radieux pour la coalition Benno Bokk Yakaar qui a décidé d’accorder un second mandat au Président Sall pour mettre le Sénégal sur les voies de développement.

On est satisfait de la mobilisation des responsables. À compter d’aujourd’hui (hier), nous avons lancé notre campagne pour les élections présidentielles de 2019.

L’objectif fixé, c’est d’enrôler le maximum de personnes dans l’ensemble de la commune de Yoff et dans tout le Sénégal. Ce qui va lui permettre de diriger à nouveau ce pays. Notre commune, c’est 22.500 électeurs, mais notre souhait c’est d’en avoir 4.000. C’est un travail que la coalition a commencé très tôt ».

C.M.SARR