?>

A cause des impayés, le privé menace de rejeter les etudiants pris en charge par l’Etat

Les étudiants pris en charge par l’Etat du Sénégal risquent de ne pas être admis par le privé à la prochaine rentrée 2018. Cela fait suite à des impayés. C’est ce qu’a indiqué mardi les établissements privés d’enseignement supérieur qui attendent encore leur dus.

Une année scolaire 2018-2019 sans les étudiants pris en charge par l’Etat dans le privé. Voila le scénario qui se profile à l’horizon. A moins que l’Etat mette la main à la pâte, l’enseignement supérieur risque de connaitre des remous dès la prochaine rentrée.

« Si aucune mesure n’est prise, les établissements du privé ne pourraient pas admettre les étudiants prise en charge par l’Etat à la rentrée prochaine » a déclaré à l’Aps Mamadou Gningue. Le président de la Conférence des établissements privés de l’enseignement supérieur (CEPES) d’ajouter que « rien a été fait » alors que le projet de loi adopté le 11 juin par une loi de finance rectificative prévoit bien une dotation de 3 milliards de francs CFA. Une rondelette représentant le cinquième du montant en jeu qui est de 16 milliards.