?>

Naomi Campbell exhorte Vogue à créer une édition africaine !

Naomi Campbell a déclaré dimanche que le magazine Vogue devrait lancer une édition africaine afin d’entériner la contribution du continent au secteur de la mode, souvent critiqué pour son manque de diversité.

Naomi Campbell, en voyage à Lagos, la capitale commerciale du Nigeria, pour défiler au cours de l’Arise Fashion Week, a affirmé le besoin d’une meilleure représentation du continent africain.

« Il devrait y avoir un Vogue Afrique », a-t-elle expliqué à l’agence Reuters dans une interview. « Le Vogue Arabie vient d’être lancé, c’est la prochaine étape. Il le faut », a-t-elle insisté, revenant sur le lancement l’an dernier du magazine à destination des lecteurs du Moyen-Orient.

« L’Afrique n’a jamais eu la possibilité d’exister, de voir ses tissus, ses matières et ses créations représentés sur le terrain de la mode mondiale. Ce n’est pas comme ça que ça devrait se passer », a souligné le mannequin britannique.

Condé Nast International, l’éditeur de Vogue, n’a pas pu commenter immédiatement ces propos.

Ces dernières années, le secteur de la mode internationale a souvent été critiqué car les principaux créateurs et maisons de mode choisissent souvent des mannequins majoritairement blancs.

« Les gens ont fini par réaliser que ce n’est pas la couleur de votre peau qui définit si vous êtes compétent ou non », a expliqué Naomi Campbell, avant d’ajouter qu’elle avait vu les signes d’une plus grande diversité ces derniers temps, notamment à l’occasion de la nomination d’Edward Enninful en tant que rédacteur en chef de l’édition britannique de Vogue en avril dernier.

D’origine ghanéenne, Edward Enninful est le premier noir à la tête du magazine, en 100 ans d’existence – et le premier homme à obtenir ce poste.

La semaine dernière, Louis Vuitton, la marque la plus rentable du groupe LVMH, a par ailleurs recruté Virgil Abloh, créateur d’origine ghanéenne et américaine, pour dessiner ses collections de prêt-à-porter masculin.