?>

Le nouveau président du Liberia, George Weah, a prêté serment

«Unis, nous sommes certains de réussir en tant que nation. Divisés, nous sommes certains d’échouer», a prévenu George Weah lundi, lors de la passation de pouvoirs avec Ellen Johnson Sirleaf.
Élu président du Liberia avec 61,5% des voix le 26 décembre, George Weah (51 ans) a prêté serment lundi, 15 ans après la fin de sa carrière et de la guerre civile. Acclamé par près de 35 000 personnes au stade Samuel Kanyon Doe, l’enfant des bindonvilles de Monrovia, seul Africain à avoir remporté le Ballon d’Or en 1995, a déclaré éprouver un sentiment «incomparable».
«Unis, nous sommes certains de réussir en tant que nation. Divisés, nous sommes certains d’échouer», a-t-il prévenu en référence notamment à la guerre civile ayant fait quelque 250 000 morts entre 1989 et 2003, déclenchée par la rébellion de l’ancien chef de guerre et président Charles Taylor (1997-2003). Weah succède à Ellen Johnson Sirleaf (79 ans), la première femme élue chef d’État en Afrique en 2005.