L'artiste planétaire Youssou Ndour reçoit le prix des arts le plus élevés du Japon (Praemium Imperiale) !!!
Wally Seck invite Sidy Diop sur scène
​Le basculement de l’aéroport Léopold Sédar Senghor (LSS) vers l’aéroport international Blaise Diagne de Diass (Aibd) se fera en un jour.
Les assurances sont du directeur général de l’Aibd, Abdoulaye Mbodj qui s’en explique
Match Afrique du Sud vs Sénégal la Listes des 25 joueurs
En conférence de presse, ce mercredi 18 octobre, Aliou Cissé a publié la liste des joueurs qui devront participer au match Afrique du Sud-Sénégal. Ce match comptant
Mort de la jeune fille Aïcha Diallo : Le film du drame raconté par sa mère … 
Youssou Ndour offre 75 millions à la mutuelle des artistes du Sénégal 


Youssou Ndour offre la totalité de l’argent reçu de son prix du Praemium imperiale du Japon. Le montant qui s’élève à 75 millions sera versé à la
Youssou Ndour dédommagé il reçoit près d'un milliard 


Endommagement de sa machine de presse : You reçoit 1,2 millions d’euros de Dubaï Port World et Messina

Tout est bien qui finit bien. L’affaire opposant le Groupe

Les leçons d’humilité de Serigne Mbaye Sy Mansour  

Tournée en France : Les leçons d’humilité du nouveau Khalife des tidianes

Serigne Mbaye Sy Mansour est la modestie même, l’humilité, à en croire les personnes qui l’ont côtoyé lors de sa tournée en France. Pour dire que même avec son nouveau statut de khalife général de la confrérie Tidianiya, Serigne Mbaye Sy Mansour interpelle de par son comportement. En France, il a refusé tous les honneurs liés à son titre et statut, note Les Echos. «Durant cette tournée, nous avons tous remarqué que dans la délégation qui l’accompagne, il n’y a ni fils, ni neveu, ni petit-fils, ni descendant de Seydi El Hadji Malick Sy.

Ce sont toujours les mêmes personnes qui l’accompagnent», témoignent des proches du nouveau khalife, dans les colonnes du quotidien. Une tournée qu’il effectue depuis plusieurs années, l’exécution d’un «ndiguel» du vénéré Khalife Serigne Abdou Aziz Sy Dabakh et «qu’il suivra aussi longtemps qu’il lui restera un souffle de vie», explique Mamadou Mansour Diouf, grand serviteur de la Khadra, en France. «A Nice, nous l’avons vu décliner l’offre de s’asseoir sur une chaise, préférant s’asseoir à même le sol et donnant l’injonction aux talibés de s’asseoir sur les chaises pendant qu’il était (assis) par terre», poursuit Mansour Diouf.

Un acte que Serigne Mbaye Sy Mansour réitère lors du gamou de Nice. Car, «A peine entré dans la salle et ayant remarqué le fauteuil moelleux préposé pour lui, il a intimé l’ordre, avec une grande fermeté, d’enlever le fauteuil et de lui mettre à la place une chaise exactement identique à celles sur lesquelles nous nous asseyons». Après Paris et Nice, Serigne Mbaye Sy Mansour est attendu à Marseille où il présidera un gamou, vendredi.