Un soutien de 54 milliards de FCFA de la Banque Mondiale pour l’emploi des jeunes au Sénégal 

Audience PM- BM : 54 milliards de FCfa pour l’emploi des jeunes

L’État du Sénégal peut compter sur la Banque mondiale pour trouver plus d’emplois à sa jeunesse. Hier, au sortir d’une séance de travail avec le Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne, le chef de la délégation de l’institution financière a annoncé un financement de 90 millions de dollars, soit près de 54 milliards de nos francs pour soutenir la politique d’emploi du gouvernement.

Un soutien de taille pour les autorités sénégalaises qui ont placé l’année 2018 sous le signe du social. Lors de la première réunion du Conseil des ministres après la formation du nouveau gouvernement, le chef de l’État a demandé au Premier ministre « de lui soumettre, dans les meilleurs délais, un programme d’urgence pour l’emploi et la promotion de l’entrepreneuriat rapide des jeunes, en veillant particulièrement au renforcement, dans le budget 2018, des dotations en faveur de l’emploi, et à l’intégration systématique de la dimension emploi et entrepreneuriat dans les politiques et programmes d’investissement à mettre en œuvre dans tous les départements ministériels ». Dans ce cadre, le président Macky Sall soulignait qu’il importe de prendre en compte l’impératif de la promotion des travaux à haute intensité de main d’œuvre, ainsi que de nouvelles modalités d’incitation pour l’insertion des diplômés de l’enseignement supérieur et des écoles de formation professionnelle dans les secteurs privé et parapublic. Et le chef de l’État d’affirmer qu’il convient de soutenir les expériences du secteur informel, par la réorganisation institutionnelle du dispositif d’accompagnement technique et de financement des auto-entrepreneurs et des Pme/Pmi, en veillant également à la rationalisation des fonds d’intervention pour le financement de l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes. 

Dans chaque commune du pays, le gouvernement souhaite une Mission locale pour l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes (Mile) chargée d’optimiser, à la base, les stratégies et outils de promotion de l’emploi. Ces missions, selon le premier conseil des ministres, devront faciliter le développement de l’entrepreneuriat des jeunes, et veiller à la territorialisation des politiques de création d’emplois, à travers une plus grande proximité des services de l’emploi qui doivent davantage investir les banlieues, les zones rurales et urbaines.

Pour marquer un nouvel élan national pour l’emploi, le chef de l’État a demandé au Premier ministre de tenir une rencontre d’échanges et de cadrage avec les responsables du Conseil national de la Jeunesse du Sénégal (Cnjs), ceux du mouvement « Navétane » et des associations de jeunes, d’organiser le Forum national sur l’emploi, et de préparer le prochain conseil présidentiel sur l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes. La création, au sein de la présidence de la République, de la Délégation générale pour l’entrepreneuriat rapide, Der/Fj qui sera dotée d’une ligne de crédits importants, exclusivement dédiée aux femmes et aux jeunes, à travers notamment la mise en place de Bourses pour l’entrepreneuriat rapide (Ber) qui seront octroyées selon des modalités assouplies, est aussi d’une grande importance. C’est qu’a compris la Banque mondiale qui a envoyé une mission à Dakar, quelques semaines après la création du nouveau ministère en charge de l’Emploi, de l’Insertion professionnelle et de l’Intensification de la main d’œuvre, confié à l’ancien directeur général du Conseil sénégalais des chargeurs (Cosec), Abdoulaye Diop. Déjà, à la date du 31 décembre 2015, 234.360 emplois décents ont été créés.

L’engagement de l’institution financière, hier, donne de l’espoir à l’État dans sa politique d’emplois.