La caravane de You attaquée à Grand-Yoff

Ça a chauffé hier après-midi à Grand-Yoff. La caravane de Benno Bokk Yaakaar s’est heurtée à celle de la coalition Mànkoo Taxawu Senegaal. Le premier groupe était conduit du chanteur et ministre-conseiller Youssou Ndour, du ministre de Jeunesse, Mame Mbaye Niang, et du ministre des Finances, Amadou Bâ, du directeur de l’ADIE, Cheikh Bakhoum, du directeur du PUDC, Souleymane Jules Diop, notamment. Le second par le maire de Mermoz-Sacré Cœur, Barthélémy Dias, son père, Jean-Paul Dias, le maire de Grand-Yoff, Madiop Diop, entre autres.

Les deux camps se sont livrés à une violente bagarre au cours de laquelle les pierres, les coupe-coupes et autres armes ont été brandis. A en croire Boubacar Sow, membre de la Cojer des Parcelles Assainies, « il y a eu des coups de feu qui ont été tirés ». Il détaille : « Ils étaient armés jusqu’aux dents. Il y avait des hommes encagoulés. Un jeune a été poignardé et plusieurs autres blessés.  Jean-Paul Dias et son fils Barthélémy ont brandi leurs armes. C’est la police qui est finalement intervenu pour disperser les saboteurs de Mànkoo. Ils voulaient saboter la venue de Mame Mbaye Niang et du ministre Amadou Bâ en scandant ‘Grand-Yoff nioko mom, Grand-Yoff da am borom’. »

Papis Sonko, cadre de l’Apr et membre du convoi du ministre de la Jeunesse, renseigne : « Il y a eu plusieurs blessés. Des jeunes, des femmes, il y a même une fillette de 11 ans parmi les blessés, des fractures et autres. Une vingtaine de blessés a été notée dans les rangs de la Cojer. Nous avons acheminé les victimes à l’Hôpital général de Grand-Yoff (Hoggy) et à la Samu. Maintenant c’est la loi de talion. »

Seneweb a tenté, en vain de recueillir la version des pro-Khalifa Sall.

« Le convoi d’Amadou Bâ aussi a été saboté »

Après Youssou Ndour et Cie, c’était au tour du ministre des Finances, Amadou Bâ, de subir la furie des jeunes supposés proches de Khalifa Sall. À peine le véhicule du ministre a été aperçu, les jets de pierres ont repris. Les gros bras qui escortaient le convoi du ministre ont sorti leur armes, coupe-coupes, gourdins.

« Ils ont voulu saboter le passage du convoi de Amadou Bâ qui, après les échauffourées, a sillonné la rue principale de Grand-Yoff, informe une source ayant assisté aux affrontements. Il y a eu des échauffourées encore au niveau de l’église de Grand-Yoff, à côté du siège de Khalifa Sall. »

Informé des échauffourées, Amadou Bâ les a dénoncées. « Je condamne les violences jusqu’à la dernière énergie, indique le ministre des Finances. Heureusement que ça ne se déroule pas aux Parcelles. La violence n’a pas sa place dans la démocratie ».