Khalifa Sall a quitte ou double

La ​Cour suprême va départager Khalifa Sall et la Chambre d’accusation. Cette juridiction du second degré, rappelle Les Échos, avait rejeté la demande de liberté provisoire du maire de Dakar, confirmant ainsi la décision du juge d’instruction. 

Si la plus haute juridiction casse l’arrêt en question, le maire de Dakar va humer l’air de la liberté et s’atteler à la campagne pour les législatives, qui débute dimanche prochain. Sinon, son séjour carcéral se poursuivra. L’enjeu est donc capital pour Khalifa Sall, qui est la tête de liste de la coalition Mànkoo taxawu Senegaal.

Ses partisans ne cachent pas leur scepticisme quant au verdict de la Cour suprême. Ils estiment que le Président Macky Sall, en laissant entendre devant ses camarades apéristes qu’il n’acceptera pas de perdre devant un adversaire en prison, a déjà tranché en faveur du rejet de la demande de liberté provisoire du maire de Dakar.

Khalifa Sall est en prison depuis le 7 mars. Il a été placé sous mandat de dépoôt dans le cadre de l’affaire de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar.

Commentaires fermés.