Confronté à ses graves accusations : Me El Hadj Diouf évite la question

Me El Hadji Diouf est le champion de l’esquive. Interpellé ce matin sur la Rfm sur ses graves accusations selon lesquelles il y aurait un détournement de deniers publics à l’Assemblée nationale, l’avocat a évité la question en évoquant d’autres questions qu’il juge plus importantes (audio).
Me Diouf estime que les journalistes auraient dû lui tirer le chapeau en insistant sur son indépendance vis-à-vis de la majorité, son courage, sa posture de «député du peuple» et sur ses ambitions d’obtenir la majorité à l’Assemblée nationale…
Dans les colonnes de l’Enquête de ce samedi, non plus, il n’a pas réagi à la sortie de plusieurs responsables de l’Assemblée nationale, qui l’ont démenti. «C’était un détail sur le bilan de l’Assemblée nationale, a-t-il évacué dans le journal. Il y a d’autres magouilles que je vais sortir au fur et à mesure et d’autres dysfonctionnements.»