Mamane : «Le problème des humoristes sénégalais…»

Les humoristes sénégalais doivent exprimer davantage leur art dans la langue de Molière. Ce, pour pouvoir toucher un public beaucoup plus largec. Tel est l’avis de Mohamed Mustapha, Alias Mamane, l’humoriste Nigérian et chroniqueur de la Rfi. «Le pays a de bons humoristes mais c’est toujours la langue wolof qui pose problème. Je n’ai pas de problème avec le Wolof, le sérère ou le Pulaaar, mais pour faire rire un étranger, ce n’est pas avec les langues locales, car le parlement du rire est suivi dans toute l’Afrique francophone », a-t-il indiqué dans les colonnes du Journal Enquête.

Mamane estime que  ‘‘le Parlement du rire’’, dont il est le promoteur, cherche désespérément un humoriste sénégalais qui fait son spectacle en français: «C’est l’un des problèmes du ‘‘Parlement du rire’’. Car on cherche un humoriste sénégalais francophone mais  la plupart d’entre eux font leur comédie en wolof et cela ne nous convient pas. Donc  je lance un appel, par vos canaux, pour que les jeunes humoristes sénégalais viennent  rejoindre le parlement du rire, se fassent connaitre dans toute l’Afrique et fassent la fierté du Sénégal», indite-t-il.