Incendie à Colobane : Ce qui s’est passé !

C’est entre 10h et 11h que le feu s’est déclaré dans un appartement de deux chambres et un salon, occupés par des locataires, sis au troisième étage d’un immeuble R+3. Un bâtiment, situé à la rue 50, juste en face de l’école privée Askia Mohamed, derrière le marché de Colobane et qui se trouve être dans un état de délabrement très avancé.

Sur les lieux, la tristesse se lit sur les visages. Selon Ibrahima Sylla, un des colocataires, absent au moment où l’appartement prenait feu, les dégâts sont colossaux et tout son matériel est partie en fumée. Personne ne connait jusqu’ici l’origine du feu.

« C’est vers 10h à 11h qu’on m’a interpellé sur mon lieu de travail pour me dire que mon appartement a pris feu », a déclaré le jeune marié, la trentaine dépassée, commerçant de chaussures au marché Colobane, qui vit dans cet appartement depuis deux ans.

« J’ai perdu beaucoup de choses dans cet incendie. Mon armoire, qui contenait un montant de 100.000 francs Cfa, des Bazin getzner et des documents. J’ai aussi perdu mon poste téléviseur. Bref, tout ce que j’avais dans la chambre, hormis les habits que je porte présentement, sont réduits en cendres ».

Ibrahima indique qu’il n’a pas de bonbonne de gaz dans sa chambre et que les quatre autre garçons avec qui il partage la chambre sont partis à Touba, pour le Magal de Kazu Rajab.

Un autre habitant de l’immeuble, qui occupe l’appartement qui fait face à celui où l’incendie s’est déclaré, indique que personne ne sait comment le feu est né. « J’ai été alerté par des voisins et immédiatement j’ai eu le réflexe de couper mon compteur avant de quitter l’immeuble », dit-il.

Le feu a ravagé tout sur son passage. Aucun matériel n’a pu être sauvé par les premiers secours et les Sapeurs-pompiers, venus à la rescousse. Des armoires, des lits, des matelas, des habits, des téléviseurs et autres affaires personnelles sont partis en fumée. Mais, il n’y a pas eu de perte en vie humaine, ni de blessé.

 

Commentaires fermés.