Un budget de 100 milliards FCFA pour la modernisation des aéroports régionaux du Sénégal

Le Directeur général de l’Agence des aéroports du Sénégal (ADS), Papa Mael Diop, a annoncé que l’Etat allait mettre en place un programme de modernisation des aéroports régionaux du Sénégal doté d’un budget de 100 milliards FCFA.

«Dans sa politique de renforcement et de modernisation des aéroports régionaux, l’Etat va dégager 100 milliards f cfa pour mettre en normes ces infrastructures. Ce qui permettra d’impulser le tourisme», a expliqué M. Diop au cours d’un point de presse donné lundi par la compagnie Corsair dans le cadre de la célébration de la fête de l’indépendance du Sénégal.

Selon Pape Maël Diop, l’ADS est dans une logique de préservation des acquis en manière de modernisation des aéroports du pays qui ont connu un taux de croissance de 6%.

«Cela, a-t-il dit, démontre que les autorités du Sénégal ont vendu la destination nationale car, ici, nous avons toutes les grandes compagnies aériennes. Avec le démarrage de notre compagnie national Air Sénégal, nous allons passer de deux à trois millions de passagers».

S’agissant de la compagnie Corsair, Pape Maël Diop a affirmé qu’elle aide le Sénégal à développer sa plateforme aéroportuaire en faisant de Dakar son hub sous régional.

«Les prix pratiqués par Corsair permettent au plus grand nombre de voyager sur des vols réguliers et directs, à des niveaux tarifaires très attractifs. La satisfaction des clients est au rendez-vous. Sur le dernier exercice, Corsair affichait un excellent taux de remplissage de 89%. Avec un programme de vols allant jusqu’à 7 vols par semaine, Corsair offre plus de flexibilité à ses clients, une opportunité notamment pour le segment affaires», a expliqué Eric Trautmann, Directeur des opérations de Corsair qui a transporté au cours de l’année dernière, plus de 170000 passagers entre le Sénégal et la France.

Présente depuis plus de 25 ans au Sénégal, la compagnie Corsair participe au développement économique et social du pays.

Commentaires fermés.