Le PM à Bougane : «Vos droits seront respectés, noubliez pas vos devoirs»

C’est finalement le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, qui a inauguré, à la place du Président de la République, Macky Sall, le nouveau siège du groupe D-média, sis sur la Voie de dégagement nord (Vdn), à Dakar, ce lundi 3 avril 2017. Après avoir coupé le ruban, le Prémir ministre a félicité le Président directeur général dudit groupe, Bougane Guèye Dany. Selon lui, ce dernier est en plein dans la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (Pse) numérique. Car, il a investi dans le pays un montant de 3,7 milliards de francs Cfa et a créé 350 emplois permanents, dans le secteur.  Toujours dans ce sens, le chef du gouvernement a annoncé que, dans le volet numérique du Pse, il est attendu un investissement de plus de 1200 milliards de francs Cfa, d’ici 2025. Ce, afin que le pays puisse rattraper le gap qui le sépare des pays développés. Et sur cet investissement, Boun Abdallah Dionne précise que les 73% sont attendus du secteur numérique.  Par ailleurs, Mahammad Boun Abdallah Dionne estime qu’on ne peut pas parler de presse libre sans les professionnels. Et revenant sur le nouveau code de la presse qui est toujours en gestation, il révèle que cela est dû au fait que «l’Etat ne saurait légiférer contre les destinataires de ses politiques publiques».  «Les textes sont prêts. Nous sommes prêts pour le dialogue, pour que la presse puisse accomplir ses obligations (droits), mais tout en respectant également ses devoirs. Parce que, comme nous vous le disons souvent, le Président de la République et son gouvernement, nous sommes dans l’équilibre. Et c’est ce que nous voulons faire. Ni trop à droite, ni trop à gauche», a-t-il lancé à l’endroit de Bougane Guèye.  Avant de lui demander de ne jamais oublier ses devoirs. «Vos droits seront respectés, mais je vous demande ici également solennellement de ne jamais oublier vos devoirs. Des devoirs d’équilibre, d’invitation pour le peuple et des devoirs d’information juste pour tous et un égal accès de tous. Parce que, ce que nous voulons, c’est le Sénégal de tous, mais le Sénégal pour tous», a insisté le Premier ministre.

Commentaires fermés.