Le nouveau président du Liberia, George Weah, a prêté serment


«Unis, nous sommes certains de réussir en tant que nation. Divisés, nous sommes certains d’échouer», a prévenu George Weah lundi, lors de la passation
Sifflets, critiques, reproches : le père de Neymar lui conseille de « s’amuser » et « mettre un casque »


Visiblement, le père de Neymar a toujours les oreilles qui sifflent. Irrité par le comportement d’une partie
Ziguinchor : la douane saisit plus de 30 millions en billets noirs


Le ​Poste frontalier des Douanes de Mpack ​(région de Ziguinchor) ​sur la frontière Bissau-guinéenne ​a saisi un total de 1087 billets noirs non encore
Abus de confiance: Il a utilisé le numéro de téléphone de sa petite amie pour volé a Maïmouna Ndour Faye 9 millions de retombées Youtube


La journaliste Maïmouna Ndour Faye, patronne d’Azactu, a déposé une plainte
Didier Drogba construit la première école primaire de sa fondation !

La star du foot Didier Drogba vient de franchir un nouveau dans ses actions humanitaires. Si l’ancien capitaine des éléphants manifeste déjà sa générosité
Barack Obama à Michelle Obama ‘’Je t’aime plus chaque jour’’ !


Aujourd’hui, jeudi 18 janvier, est un grand jour ! En effet, c’est l’anniversaire de Michelle Obama. Pour l’occasion, son mari Barack lui a offert un
Conférence de presse de casa film production au centre culturel de Ziguinchor: dirigés par Binta Goudiaby et son équipe.














 



Rapport opposition-pouvoir : Aïda Mbodj dresse un tableau sombre

 

Aida Mbodj, le député membre de l’opposition, s’est montrée particulièrement déçue par le régime de Macky Sall. Ce jeudi, à l’Assemblée nationale, face au Premier ministre, elle a rappelé la réforme de la constitution engagée par le chef de l’Etat, qui avait trait à la modernisation du rôle des partis politiques et au renforcement des droits de l’opposition et de son chef. Réforme qui, semble-t-il, n’a pas amélioré les rapports entre le pouvoir et l’opposition.

«Le chef de l’Etat et son gouvernement s’étaient engagés à reconnaitre un statut à l’opposition et garantir les conditions d’un dialogue permanant. Hélas, les droits de l’opposition, plutôt que d’être renforcés, sont régulièrement ignorés. La revue du code électoral, la fixation du nombre de députés, la clé de répartition, la date des prochaines élections et le montant de la caution n’ont pas fait l’objet d’un consensus faute d’un dialogue franc et sincère entre le pouvoir et l’opposition», a déclaré le député.

Pis, l’élue membre du Parti démocratique sénégalais de dénoncer l’emprisonnement récurrent des membres de l’opposition : «L’affaire Khalifa Sall  en est le dernier exemple, le recours systématique à l’appareil judiciaire pour régler les problèmes politiques, Monsieur le Premier ministre, ces pratiques n’honorent pas le président de la République, ni  votre gouvernement, encore moins les sénégalais», a-t-elle entonné. Elle dira à Mohammed Dionne que les sénégalais attendent de son gouvernement  la pacification  du climat politique.