Lionel Messi voudrait réaliser ce dernier exploit avant sa retraite


La légende du FC Barcelone et de l’Albiceleste, Lionel Messi, est plus que jamais déterminé à remporter la Coupe du Monde 2018. L’attaquant du Barça
Augustin Senghor a confirmé Puma comme nouvel équipementier des Lions.
La firme allemande a proposé la meilleure offre selon le president de la Fédération de football. il s’explique à l’issue du comité exécutif.

WOL
Les agents de l’Aéroport Blaise Diagne de Diass en grève
Les agents de l’Aéroport Blaise Diagne de Diass en grève

Pendant 24 heures, « il n’y aura pas de décollage, pas d’atterrissage et même pas le survol de l’espace
L’AIBD est toujours coupé du monde
La situation n’a pas évolué dans le bon sens. L’AIBD est toujours coupé du monde, comme l’a annoncé Seneweb cette nuit. Aucun vol n’arrive ni ne part de cet aéroport flambant neuf, inauguré
Lancement officiel du mouvement ALSAR . (And liggey Sénégal ak Racine Sy) dimanche 17 décembre 2017 à 10h . Esplanade Rond point Arsenal à côté du Grand Théâtre.


Lancement officiel du mouvement ALSAR . (And liggey
José Mourinho s’attaque à Pep Guardiola et ses joueurs


Après le derby Manchester United-Mancheter City qui s’était soldé dernièrement par la victoire des citizens (1-2), José Mourinho l’entraîneur des Reds a tenu
Rihanna investi dans des chaussettes Gucci à prix d’or !


Sur une de ses tenues postée sur Intagram, Rihanna a dévoilé une paire de chaussettes Gucci. Pour copier le détail trendy du look de la chanteuse, il faut prévoir



Salif Keita:  « les marabouts et les féticheurs, il faut condamner ces gens. »

Dans un entretien accordé au journal le Monde Salif Keita a tenu à livrer ses impressions sur l’albinisme. Le chanteur lui-même atteint par cette maladie génétique de dépigmentation de la peau a porté la voix de ses frères et soeurs victime de ce fléau. 

« Il y a beaucoup plus d’albinos qu’on le pense, et il y a beaucoup plus de crimes impunis qu’on ne le pense. Pourquoi ces crimes ? Parce les gens sont ignorants. Ils ne comprennent pas comment deux Noirs peuvent donner naissance à un Blanc. Ils ne savent pas que l’albinisme résulte d’un déficit de production de la mélanine, principal pigment qui colore la peau. Ces gens interprètent l’albinisme de façon traditionnelle, pensent que les albinos sont puissants, et qu’il faut les tuer pour s’accaparer leur pouvoir. Prendre leur sang, leurs cheveux, leurs membres. » 

Face à ce fléau qui est en train de décimer les albinos, Salif Keita ne s’est pas fait prier pour descendre en flammes les gouvernants. 
« Ce n’est pas une histoire de prise de conscience des gouvernements. Les gouvernements ne font rien. Si on parle de plus en plus des albinos en Afrique, c’est que les journalistes occidentaux se sont emparés du sujet. Du coup, ça devient une situation compliquée pour les gouvernements. Ils ont peur des retombées médiatiques et s’engagent dans des actions en faveur des personnes atteintes d’albinisme. Sans la presse internationale, les presses locales en Afrique n’évoqueraient jamais les problématiques liées à l’albinisme. » 

A l’en croire si les médias locaux en parlent moins que ceux occidentaux c’est parce que les journalistes africains sont corrompus. 

« Ils sont corrompus. Qui leur donne de l’argent ? Les gens qui ont le pouvoir sont les riches. Bizarrement, ce sont les mêmes personnes qui sacrifient les albinos sur conseils de marabouts pour être élus. Donc ne comptez pas sur eux pour en parler. » 

Et d’imputer la responsabilités aux marabouts complices selon lui des hommes du pouvoir. 

Et aussi les gens qui sont à l’origine de ces croyances animistes : les marabouts et les féticheurs. Il faut condamner ces gens. Pourquoi une personne qui veut se présenter à l’élection présidentielle d’un pays pense qu’il doit sacrifier un albinos pour avoir ses chances ? Ces gens sont conseillés par des marabouts. 
Il faut comprendre tout le business autour des marabouts et des féticheurs. Et quand on mêle business et culture, comment faire pour passer à autre chose ? Est-ce que l’Afrique peut vivre sans ses marabouts ? C’est ça le problème. Leur responsabilité est grande quand ils poussent des individus à couper la tête d’un albinos, à ramener un litre de leur sang, qu’ils sacrifient à la réussite d’un autre. Il est difficile de sortir de cette logique si on ne crée pas un mouvement global pour dénoncer ces crimes.