Tyco Tatoo: « Je vais continuer à tatouer et filmer les parties intimes des clientes… »

Tatoueur professionnel, Djibril Ndiogou Alias Tyco Tatoo s’est rendu célèbre par les images de ses œuvres, mais qui lui ont également valu un séjour carcéral, à la maison d’arrêt de Rebeuss. L’artiste comme il se définit, a été jugé et condamné 1 an de prison dont 1 mois ferme suivi d’une amende d’ un million cinq cent mille francs (1,5 million CFA) pour avoir mis sur Internet les photos et vidéos nues de certaines de ses clientes.

Élargi de prison, il s’est confié à L’Observateur et dit victime d’une « injustice« . « Je n’ai jamais publié ces photos sur les sites, ni sur Youtube. Alors pourquoi m’a-t-on poursuivi en injustice? » s’interroge-t-il. A la question de savoir si c’était à refaire…? Voici sa réponse:  » Aujourd’hui, je ne regrette rien. Je n’ai rien fait de mal sinon mon travail. Ce sont les filles qui viennent vers moi pour se faire tatouer leurs parties intimes et elles en ont le droit. Alors, pourquoi regretterais-je mon acte? Je vais continuer à tatouer comme auparavant, les photographier et les filmer avec leur aval. Le loisir leur revient de faire des images ce qu’elle voudront. La seule chose que je ne ferais plus, c’est de les mettre sur Snapchat, puisque le juge me l’a interdit« .

Commentaires fermés.