Lionel Messi voudrait réaliser ce dernier exploit avant sa retraite


La légende du FC Barcelone et de l’Albiceleste, Lionel Messi, est plus que jamais déterminé à remporter la Coupe du Monde 2018. L’attaquant du Barça
Augustin Senghor a confirmé Puma comme nouvel équipementier des Lions.
La firme allemande a proposé la meilleure offre selon le president de la Fédération de football. il s’explique à l’issue du comité exécutif.

WOL
Les agents de l’Aéroport Blaise Diagne de Diass en grève
Les agents de l’Aéroport Blaise Diagne de Diass en grève

Pendant 24 heures, « il n’y aura pas de décollage, pas d’atterrissage et même pas le survol de l’espace
L’AIBD est toujours coupé du monde
La situation n’a pas évolué dans le bon sens. L’AIBD est toujours coupé du monde, comme l’a annoncé Seneweb cette nuit. Aucun vol n’arrive ni ne part de cet aéroport flambant neuf, inauguré
Lancement officiel du mouvement ALSAR . (And liggey Sénégal ak Racine Sy) dimanche 17 décembre 2017 à 10h . Esplanade Rond point Arsenal à côté du Grand Théâtre.


Lancement officiel du mouvement ALSAR . (And liggey
José Mourinho s’attaque à Pep Guardiola et ses joueurs


Après le derby Manchester United-Mancheter City qui s’était soldé dernièrement par la victoire des citizens (1-2), José Mourinho l’entraîneur des Reds a tenu
Rihanna investi dans des chaussettes Gucci à prix d’or !


Sur une de ses tenues postée sur Intagram, Rihanna a dévoilé une paire de chaussettes Gucci. Pour copier le détail trendy du look de la chanteuse, il faut prévoir



Tyco Tatoo: « Je vais continuer à tatouer et filmer les parties intimes des clientes… »

Tatoueur professionnel, Djibril Ndiogou Alias Tyco Tatoo s’est rendu célèbre par les images de ses œuvres, mais qui lui ont également valu un séjour carcéral, à la maison d’arrêt de Rebeuss. L’artiste comme il se définit, a été jugé et condamné 1 an de prison dont 1 mois ferme suivi d’une amende d’ un million cinq cent mille francs (1,5 million CFA) pour avoir mis sur Internet les photos et vidéos nues de certaines de ses clientes.

Élargi de prison, il s’est confié à L’Observateur et dit victime d’une « injustice« . « Je n’ai jamais publié ces photos sur les sites, ni sur Youtube. Alors pourquoi m’a-t-on poursuivi en injustice? » s’interroge-t-il. A la question de savoir si c’était à refaire…? Voici sa réponse:  » Aujourd’hui, je ne regrette rien. Je n’ai rien fait de mal sinon mon travail. Ce sont les filles qui viennent vers moi pour se faire tatouer leurs parties intimes et elles en ont le droit. Alors, pourquoi regretterais-je mon acte? Je vais continuer à tatouer comme auparavant, les photographier et les filmer avec leur aval. Le loisir leur revient de faire des images ce qu’elle voudront. La seule chose que je ne ferais plus, c’est de les mettre sur Snapchat, puisque le juge me l’a interdit« .