Prostitution masculine: Trois hommes à la barre pour défaut de carnet sanitaire

Prostitution masculine: Trois hommes à la barre pour défaut de carnet sanitaire
Suivez feelingdakar sur :

Ceux qui pensent qu’au Sénégal la prostitution est exclusivement réservée aux femmes, peuvent déchanter. Une rocambolesque histoire de prostitution masculine a été appelée à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, ce lundi. 
Cheikhou Coulibaly, Alioune Badara Diallo et Baba Sy, des jeunes à la fleur de l’âge, ont été arrêtés puis déférés pour prostitution sans carnet sanitaire.

Revenant sur les faits, Cheikhou Coulibaly, ce jeune né en 1997 a raconté qu’il avait mis son numéro accompagné d’une photo érotique dans un site internet dédié. Et c’est par la suite qu’une dame l’a appelé avant de lui donner un rendez-vous dans un hôtel de la place. Et c’est là-bas qu’il a été arrêté. 
Le jeune homme a également informé que dame lui avait proposé la somme de 30 000 francs pour une partie de jambes en l’air. 

« J’avais mis mon numéro dans le site… » 

Et ce fut au deuxième, Alioune Badara Diallo, âgé de 27 ans, de revenir sur les faits : «On m’a interpellé devant la Senelec de la rue Vincens. Je mettais souvent mon numéro dans les sites de vente en ligne. Un jour, une dame m’a appelé pour demander une partie de jambes en l’air. Elle m’a juste juste proposé une somme», dit-il. 
Le prévenu a cependant a balayé d’un revers de main, toutes les accusations. 

Ce fut ensuite au tour de Baba Sy, ce jeune de teint clair, âgé d’à peine 24 ans, d’expliquer : « j’avais publié la photo d’un homme avec une femme accompagnée d’un message». Un message que le président du tribunal a lu : «Bonjour madame, comptez sur ma discrétion, je suis un homme propre. Je baise femmes matures. Et je suis à l’écoute de vos désirs». 

Par ailleurs, Baba Sy indique la dame lui a proposé la somme de 20 000 francs et il a accepté. 

Le procureur pour sa part, a requis des fortunes diverses pour les prévenus. Il a demandé 2 ans de sursis pour Cheikhou Coulibaly et Baba Sy, et deux ans dont un mois ferme pour Alioune Badara Diallo, qui a balayé d’un revers de main toutes les accusations. 

Le président du tribunal a renvoyé le délibéré le même jour, à 15 heures.

Suivez feelingdakar sur :
EMAIL
FACEBOOK
TWITTER
YOUTUBE
INSTAGRAM